Premier COPIL

Mis à jour : 13 juil. 2018

Le 14 mars 2018 s'est tenu le premier COPIL de l'étude. Il a eu lieu au sein des bureaux du Syndicat Mixte d'Aménagement de la Vallée de la Durance à Mallemort. Les partenaires techniques, l'Agence de l'Eau, le Groupe Chiroptères de Provence ainsi que des représentants de l'Agence Française pour le Biodiversité étaient présents. Après un accueil autour de viennoiseries et de boissons, le projet et les protocoles mis en place ont été présentés. Chacun a pu exprimer ses attentes vis-à-vis de l'étude, des questions concrètes de gestion ont pu être abordés. Ainsi, François Boca, chargé de mission écologie pour le SMAVD, animateur du site Natura 2000 "La Durance" et partenaire technique de l'étude RipiMed s'interroge :

Je me pose essentiellement 3 types de questions :
1- Concernant la reproduction des chauves-souris en ripisylve, très peu de (voire aucune ?) colonies ne sont connues des ripisylves duranciennes. Qu’en est-il réellement ?
2 - Concernant les habitats de chasse, quel est l’intérêt chiroptérologique des zones ouvertes au sein de matrice boisée ? Quel est l’intérêt des très jeunes ripisylves en cours de formation issues de semis de moins de 5 ans mais qui peuvent être déjà assez haute vue les vitesses de croissance en Durance par rapport à une ripisylve de 20 ans déjà bien haute ou une ripisylve de 50 ans plus matures (on a déjà des très gros peupliers en 50 ans )
3 - Même question quant à l’utilisation des berges boisées comme corridors écologiques. Quelle est la structuration minimale pour que ça commence à être intéressant pour la faune (structure verticale, épaisseur, interruptions tolérées…).

Vous pouvez consulter le compte-rendu et la présentation de la réunion ici.


Le prochain COPIL aura lieu en fin d'étude afin de discuter des résultats et de leurs impacts sur la conservation et la gestion des ripisylves.

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout